mardi 19 janvier 2010

L'apprentissage de la musique japonaise

From Kanda Nozomi's Music Diary


Le méthode de la musique traditionnelle japonaise est différent que celui de musique occidental classique. En fait, c'était le sujet de mon mémoire de l'agrégation au conservatoire de Bruxelles.

La manière d'enseigner est différente chez chaque professeur, bien sûr, mais en générale ici en Belgique (et peut-être en France, en Allemagne... je ne sais pas beaucoup pour les autres pays) on explique bien aux élèves "Pourquoi" on doit faire ce travail. Les élèves doivent comprendre "Pourquoi" ils doivent faire le travaille que le professeur donne et pour quoi avec cette manière là ou cette manière ci... Et donc selon de ce méthode, lors que des élèves demandent "Pourquoi je dois faire ça!" celui qui peuvent expliquer bien, ça c'est des bons professeurs.


Par contre dans la musique traditionnelle japonaise, d'après mon professeur et d'après une connaissance qui est joueuse de Koto, ils disent tous "On demande pas à notre professeur "pour quoi je dois faire ça". Le professeur ne parle pas beaucoup. Il faut écouter, il faut imiter... Il faut "voler" leur technique et leur musique. C'est tout. Personne demande "pourquoi". C'est impossible. La réponse est claire "C'est comme ça""


Oui, parfois, je pense que "C'est comme ça" est plus simple.
La raison, les questions "pourquoi", c'est nous même qui cherchent après avoir appris certains acquis. Je trouve même intéressant de chercher les réponses par nous même que les professeurs donnent tout de suite "pourquoi". Avec le temps, nous comprenons mieux. D'ailleurs, je trouve c'est plus mystérieux. La musique est aussi quelque chose mystérieuse, n'est-ce pas???
En fin, pour les certains techniques, il vaut mieux quand même mettre en claire. Mais parfois je trouve que faire sans se demander "pourquoi", sans se casser la tête, juste apprendre apporte aussi bons résultas.


Cette manière de pensée (on demande pas au prof "pourquoi". "C'est comme ça" ) vient de la culture japonaise je pense. Et je trouve qu'elle aussi influence l'apprentissage de la musique classique occidentale au Japon. Moi même j'ai appris la flûte avec cette manière là. De coup, au début pour donner cours aux accadémies ici en Belgique, j'ai eu mal à expliquer les détailles au cours (en plus en français....). Maintenant, je trouve l'équilibre entre les deux. Il faut prendre les bons choses des deux côtés.


Ce que je trouve très marron c'est lorsque le train est en retard de 3 minutes au Japon, ils n'arrêtent pas dire "Nous vous excusons de notre retard..." et nous expliquent "Pourquoi" il est en retard.
Par contre lorsque le train en Belgique est en retard de 30 minutes, et parfois supprimé, on nous dit " C'est comme ça".

Voilà, "C'est comme ça" on le utilise dans les situations différents ici et au japon!




over-blog.com