mardi 24 août 2010

Deux concerts au Japon


Avant le concert





Ensemble Cimiez

J'ai donné quelques concerts au Japon cet été.

Un des deux s'est passé dans ma ville Yokosuka. Nous avons interprété
  • Flûte invisible de Saint-Saëns
  • Sicilienne de Fauré
  • "Trockne Blumen" Introduction, thème et variations de Schubert 
et pour la deuxième partie, "Toshishun" (杜子春) avec le conte

Je voulais vraiment faire ce Toshishun depuis longtemps. D'ailleurs, je voulais le faire en Belgique mais cela ne s'est pas encore réalisé

Pour ce concert c'était ma soeur, qui a étudié la scénographie à N.Y, qui a organisé ce concert. J'aimais bien travailler avec les acteurs et un staff travaillant pour le concert :-)
D'habitude, on se prépare seul à la maison et puis il y a certains nombres de répétitions et puis au concert nous allons sur place, on installe les pupitres, et en général on se dit "Pas de problème". Puis on quitte la scène, le public entre dans la salle et le concert commence. Il n'y a pas une vraie préparation de la scène. La scène reste immobile...
Cette fois ci, avec les comédiens la préparation était plus amusante. Les comédiens connaissent mieux comment utiliser l'espace de la scène que les musiciens. IlJe souhaite apprendre cela.

Le deuxième concert était avec mon ensemble au Japon " Ensemble Cimiez". Nous nous sommes rencontrées à un stage à Nice en 2003.
Le thème était "le Bal" Nous avons préparé les pièces des danses et les pièces d'opéra arrangées pour notre formation.
Ce que j'aimais le plus, c'est "la folie d'Espagne" de Marin Marais. L'original est pour la viole da gamba, mais cela fait aussi partie du répertoire de flûte.
Comme j'adore cet oeuvre, j'étais déjà contente de le jouer, mais tout à coup une idée est née dans ma tête. C'est le bal, quelqu'un doit danser!! Si c'était en Italie, on aurait pu demander au public de danser, mais au Japon personne n'ose... Et alors, c'est une des nous qui devait danser, comme la clarinettiste a appris la danse baroque pendant des années à Paris, je pensais que c'est bien si elle danse ! En plus, au Japon la danse baroque est inconnue.

J'aimerais bien faire d'avantage de concerts qui sortent du cadre habituel. Alors, je réfléchi déjà à ce que je pourrais faire une prochaine fois ...