mardi 9 octobre 2012

Maanfeest à Kalmhout

Le 30 septembre était le jour de "fête de lune" qu'on dit "Jyugoya" en japonais (十五夜. Jyugo veut dire 15, c'était le 15 septembre du calendrier lunaire. 
Au botanique de Kalmhout, ils ont organisé une promenade sous la lune (Il faisait froid déjà mais il faisait très beau et c'était vraiment une belle lune ce jour là.) 
Au Japon, on dit que les jours de Jyugoya, les lapins font des boulettes de mochis (餅)* sur la lune. Mochi, c'est une sorte de gâteau faite avec du riz gluant.
En allant au bout de jardin où on a donné un concert (moi j'étais habillée en Kimono, donc on m'a conduit avec une voiturette de golf), j'ai vu des lapins qui sautaient devant nous. C'était vraiment parfait comme Jyugoya. 


Pour le concert, j'étais la seule musicienne. Au départ, je me disais ce serait difficile à donner tout le programme (environ 45 minutes), mais en même temps c'était une bonne occasion. 
Dans l'histoire ancienne japonaise, il y a souvent des scènes où un beau prince joue la flûte traversière japonaise tout seul sous le clair de la lune; et une belle princesse le regarde avec les yeux amoureux, derrière le rideau en bambou (que vous pouvez trouver à IKEA à notre époque). Parce qu'à l'époque, les femmes aristocrates ne devaient pas montrer ni leurs visages ni leurs corps aux hommes. Alors, j'ai imaginé que je suis dans cette situation :-) 
J'ai commencé par Nôkan qui est un peu "mysterioso" et puis j'ai expliqué cette flûte (en néerlandais!). Puis j'ai changé l'instrument, j'ai joué deux shinobués et puis à la fin j'ai joué quelque chansons japonaises d'automne avec la flûte traversière occidentale (qui était toute froide). Pour terminer, j'ai appris au public une chanson de Jyugoya (fête de la lune) qui s'appelle "Usagi" (lapin) . Et puis J'ai joué une mélodie folklorique du nord du Japon avec la partie percussion (le public a clapé les mains pendant que je joue). 
Les flûtes japonaises sont bien pour jouer dehors. Comme il n'y a pas d'endroit qui ont énormément d'écho comme l'église ici, traditionnellement c'est fait pour "sans écho" et le sons projettent très directement. Avec le silence et l'air transparent et pur, le son semblait voler très loin.... peut-être jusqu'à la lune!
Après le concert, j'ai eu beaucoup de compliment et le public était apparemment très content. C'est vrais que c'était un très beau cadre !!



J'explique en Néerlandais (bien sur avec le texte!!!) 
Kanda Nozomi Music