mercredi 2 juillet 2014

La fête de la musiue à Paris

Du 4 au 10 août 2014, Stage d'été à Dinant (Belgique) & 
Cours de flûte traversière, musique de chambre & Atelier de flûte japonaise... Plus de détail sur le site du International Music Academy


J'ai participé la Fête de la musique à Paris samedi 21 juin avec un groupe de Taiko basé à Paris "Tsunagari taiko". Les spectacles ont eu lieu sur la place Bastille à midi et à la salle de la mairie du 17e arrondissement au soir.


Pour moi c'était la première fois que je jouais avec un groupe de Taiko et aussi jouer la flûte japonaise à Paris. La flûte japonaise que je joue, le shinobué, une flûte traversière en bambou se jouent traditionnellement lors des fêtes locales avec les taikos et donc naturellement ça marche très bien ensemble. Les œuvres qu'ils ont présentées n'étaient pas nécessairement traditionnelles mais il y avait beaucoup d'œuvres contemporaines sur lesquelles j'ai ajouté des mélodies de la fête traditionnelles, des improvisations etc... C'était une nouvelle expérience pour moi que j'aime bien exploiter.


Le taiko a un côté très visuel et gai et de l'autre côté, c'est très spirituel. Ce n'est pas simplement taper les instruments mais aussi il y a la manière de le faire. Ces kata (型 les gestes pour jouer) me rappelle le Kendo (剣道 le sabre japonais) que j'ai appris pendant ma jeunesse. Pendant qu'on monte le bâton, c'est la tension que l'on crée (aussi comme chez un chef d'orchestre) et c'est cela qui me plaît et m'intéresse. 



Les taikos
 
D'ailleurs, ce lundi je suis allée écouter de la musique traditionnelle japonaise à Bruxelles, et c'est pareil chez d'autres instruments. Ils ont aussi leur propre manière et kata pour se présenter au concert. Comment attendre pendant qu'on ne joue pas, comment on prends les instruments, comment on descend les instruments après avoir jouer etc... Et cela ne donne pas l'impression d'un geste militaire mais au contraire avec beaucoup d'élégance et d'ambiance. Quand j'ai joué la première fois ensemble en concert avec mon professeur, Monsieur Nishikawa, j'ai senti son aura et j'ai senti que je ne pouvais pas bouger en contradiction avec celui-ci. Tout le public a apprécié sa très belle gestuelle.

Ce qui m'intéresse aussi dans la musique de taiko c'est la mise en scène. Les groupes de taiko travaillent la mise en scène beaucoup plus que dans les concerts de musique classique. Jouer les taikos demande beaucoup de mouvement et d'effets visuels, de coup naturellement ils pensent beaucoup plus au côté visuelle. Lorsque j'ai travaillé avec un troupe de théâtre, j'ai senti la même chose. Ils pensent l'entièreté du spectacle en tant que tel et l'effet visuel, les timings de l'entrée et la sortie font partie des éléments qu'ils travaillent.

Mais en fait, j'ai compris, lorsque je suis du côté public, que ça compte beaucoup de voir quelque chose qui attire visuellement et afin de ressentir une ambiance.

Il est dommage de ne pas apprendre cela aux étudiants du conservatoire, à part les chanteurs qui apprennent la mise en scène pour l'opéra. Au conservatoire, les chanteurs ont souvent plus de présence et ils savent plus connecter avec le public que les instrumentistes. On dit que c'est parce qu'ils sont chanteurs mais je pense que c'est parce qu'ils apprennent cela.

J'ai l'impression en tout cas que les instrumentistes s'occupent surtout des notes et des oeuvres mais pas entièreté de la présentation ou le côté visuel pour le public. Pendant qu'on ne joue pas, c'est la pause. J'ai déjà vu sur la scène qu'on se gratte la tête, on mouche (il faut le faire si c'est nécessaire....) ...

Cela ne veut pas dire que j'aime bien faire des grimasses et bouger tout le temps en jouant. Je trouve même cela dérangeant parfois. Les musiciens de la musique traditionnelle japonaise, qui ne bougent même pas un centimètre à part à quelques moments choisis, et qui réussissent à créer un ambiance, je trouve cela très beau. Mais j'imagine en même temps que cette manière ne marche pas pour la musique occidentales non plus. Donc il faut trouver un juste milieu entre les deux....
Mon prochain spectacle avec Taiko est à dimanche 6 juin au Japan Expo à Paris. 
Détail sur le site du Japan Expo