samedi 4 avril 2015

Dans la rue et dans le train à Tokyo

KANDA NOZOMI MUSIC& SITE WEB
SUIVRE KANDA NOZOMI MUSIC SUR& FACEBOOK

Cela fait 2 mois que je n'ai pas pu écrire mon blog. Je vais me rattraper. Après mon concert à Mont-sur-Marchienne, j'étais au Japon pour 10 jours. 


Tokyo est quand même beaucoup plus sure que les grandes villes en Europe. J'espère que cela tiendra. Un jour j'étais au magasin d'instruments à Shin-Okubo, près du quartier des grands building à Shinjuku. J'avais un RDV à la gare Shinjuku (énorme gare) à 18h30, déjà sombre, et je pensais y aller à pied. J'ai demandé à la dame du magasin si je peux y arriver à pied facilement et elle me réponds ;
"Oui. Il y a quelque rues sombres que vous auriez peut-être peur, mais c'est très court."
En habitant en Europe, j'ai tout de suite imaginé le quartier "mieux éviter à Bruxelles, et encore moins à Paris" et je n'avais pas envie d'aller dans une rue sombre qui me fait peur.... Alors j'ai dis,
 "Ah bon? A Tokyo? Et les filles peuvent marcher seule? Vous? Vous pouvez marcher seule? " 
 Elle m'a vite rassuré en disant que ce n'est pas si dangereux que les rues à N.Y. (....) et qu'elle peut marcher seule au soir. 

Alors, effectivement, la rue était sombre mais plein de monde normaux marchent.....Et puis j'ai cherché mon chemin en regardant mon iPhone dans mes mains, bien cachés pour ne pas être volé. En arrivant dans le quartier de buildings à Shinjuku, je vois plein de gens (plein plein plein...) qui marchent avec leur téléphone dans une main mais sans faire attention. Même moi qui n'a jamais volé des gens, je pouvais facilement essayer de les voler et je suis sure que j'aurais pu réussir. J'ai raconté cette histoire à ma famille comme si c'était très intéressant, mais en fait c'est tellement normal qu'on ne vole pas les téléphones (ce n'est pas un objet à voler) qu'on a trouvé mon histoire bizarre...

Chaque fois quand je rentre au Japon, il y a des choses curieuses qui se passent. Un jour, j'étais dans le train pour aller à Tokyo. C'était au milieu de l'après-midi. Un jeune monsieur monte dans le train et s'est assis à côté de moi (comme le train n'était pas rempli, il a laissé un peu d'espace entre moi et lui). Et puis, il a commencé à mangé une mini-brochette de poulet qu'on appelle Yakitori. L'odeur était fort alors je me suis dit "j'espère qu'il terminera vite...). Après qu'il a fini la première, il a sorti la deuxième. Oh..... Apparemment il avait faim, il a vite fini la deuxième et puis il s'est endormis. On dort bien dans le train au Japon. 

Au départ, il s'est un peu balancé à gauche et à droite comme un métronome 60 à la noire. Et puis il s'est endormi je suppose profondément et aussi entre la gare Yokohama et Kawasaki (deux grandes villes de Kanagawa) , là où le train roule très vite, il a commencé à balancer mais très fort et non-seulement à gauche à droite mais aussi devant et arrière, à la vitesse de 120 à la noire. Les gens évitaient à l'approcher mais personne ne le regarde, comme s'il n'y a rien qui se passe. Moi je m’inquiétais s'il me cognerait pas avec sa tête et je m'inquiétais aussi s'il ne tombe pas du siège. 

Et puis le train est arrivé à la gare Kawasaki et soudain le monsieur qui dormait profondément s'est réveillé comme s'il y a eu un coup de choc électrique et s'est mit debout et est parti. Oh, quel technique! C'était un pro de dormir dans le train. 

Voilà mon souvenir au Japon. Pour mes deux séries de concerts qui suivent je vais écrire plus tard. 

La Belgique à Shinjuku