dimanche 16 juillet 2017

Japan Expo à Paris 2017

KANDA NOZOMI MUSIC SITE WEB / WEBSITE
SUIVRE / FOLLOW KANDA NOZOMI MUSIC SUR FACEBOOK


Compte-rendu du stand de l'Atelier de flûte au Japan Expo à Paris. 


Photo sur la page du Japan expo avec Cola & Ayuko du Tsunagari Taiko & une élève de l'Atelier de flûte

La Japan expo est une expo sur la culture japonaise, plutôt la culture pop pour les jeunes, une grande partie d'eux sont déguisés en personnage d'un film ou d'un manga. Mais il y a une partie de l'exposition consacrée à la culture traditionnelle où exposent entre autre des artisans d'arts traditionnels. 

Puisque l'Expo elle-même est orientée vers la culture pop et vise plutôt le grand public, les arts et les musiques traditionnels qu'on trouve ici sont souvent modernisés pour s'adapter au public de l'expo. Il y a en effet près de 40.000 personnes qui viennent par jour, soit près de 160.000 personnes sur les 4 jours! 

Je trouve donc que c'est une bonne réaction de s'adapter vu l'événement et le public qui vient, car l'art pour vivre doit se moderniser et ne pas rester uniquement que dans la tradition. J'ai beaucoup de respect et beaucoup d'admiration pour la tradition pure. Mais en même temps, j'aime bien aussi créer quelque chose de nouveau. 


Nous avons eu un stand où le public pouvait faire :

- l'essai des flûtes
- le lecture sur l'histoire de la musique autour des flûtes japonaises (et quelques articles de mon blog)
- écouter les démonstrations données par nous avec les autres artistes plusieurs fois par jour

La plupart des personnes qui ont essayé le shinobue n'avaient pas l'expérience de jouer la flûte traversière. Pour eux, le premier essai (produire un son) est souvent difficile. Malgré tout, ils avaient l'air d'aimer de l'essayer, par l'intérêt à la culture japonaise et par curiosité. Il y en avait parfois qui avait de l'expérience et jouaient de la flûte traversière, et arrivaient facilement produire un son au shinobue. Là, je pouvais expliquer la différence dans la production du son avec la flûte traversière. 

D'ailleurs, une connaissance violoniste a dit peut-être que je pourrais participer dans une expo des instruments à Paris. Ca dépend des conditions, mais c'est vrais que cela m'intéresse car dans cet expo, l'intérêt commun est le Japon. Mais j'aimerais bien que cet instrument suscite l'intérêt d'un public qui n'est peut-être pas spécialement intéressé au Japon, mais intéressé tout simplement à la musique. 


J'ai participé déjà 4 fois à cet expo mais c'était la première fois que j'avais un stand indépendant pour l'Atelier de flûte. C'était plus de travail mais encore plus gai de penser que je pouvais gérer mon stand de manière indépendante de tout le reste, non seulement pour la publicité mais aussi pour faire connaître la musique japonaise via la flute japonaise. 


Dans cet expo, ce qui est gai c'est aussi de collaborer avec les autres artistes. Tsunagari Taiko avec qui je collabore à Paris et Takarabune, Mariwo Fuka qui viennent du Japon etc... C'est donc aussi une rencontre entre les artistes. 








avec Mariwo Fuka


mon élève qui joue "Haru no umi" avec Gaho au koto


avec mes élèves